29 | Presse Ocean | 16 octobre 2016

Presse Ocean | 16 octobre 2016 | Franck Hamon | Photo: Laurent Huou
Presse Ocean | 16 octobre 2016 | Franck Hamon | Photo: Laurent Huou

Ça bricole au Garage

Une dizaine de créateurs qui fourmillent d’idées, sont installés au Garage, rencontre avec son créateur, Franck Hamon.

Presse-Océan : Le Garage fête son 1′ anniversaire. Comment est née cette idée ?

Franck Hamon « Au fil de mes rencontres, je me suis rendu compte que beaucoup de Nazairiens attendaient des choses nouvelles en termes de logement, de commerce, de parking… J’ai organise avec l’IUT technique de co, une étude portant sur 3 000 Nazairiens pour vraiment identifier leurs besoins ».

Et donc…

« J’ai voulu passer de la théorie à la pratique. J’ai donc commencé par acheter un immeuble rue de Pornichet avec une vue mer. Je l’ai rénove, l’appartement le plus grand fait 184 m2- et est loué 550 €. Cela répondait vraiment à un besoin ».

C’est ce qui a permis au Garage d’exister après ?

« En quelque sorte oui. Des personnes sont venues me voir pour me dire, -ça serait bien de faire la même chose avec des artisans ou jeunes créateurs d’entreprises. Un jour le Garage ex-Briconautes, s’est libéré. Passionné de voiture, j’avais toujours rêvé de l’acquérir ».

Comment s’est monté le dossier ?

« Quand j’ai acheté le Garage j’avais trois projets en tête en faire un atelier mécanique, en quelque sorte ressusciter le site ; une brocante à thème ou cet atelier ouvert aux artisans et artistes. C’est la dernière option qui a été retenue ».

Quel bilan en tirez-vous ?

« Positif, c’est devenu un lieu de vie où les artisans et jeunes créateurs d’entre-prises peuvent vivre, expérimenter, créer. Pour 100€ par mois plus 25 € de charges ce lieu n’est pas cher, souple. Propice à créer des synergies ».

Et l’équilibre économique ?

Sourire. « Je ne gagne pas beaucoup d’argent mais je n’en perds pas pour autant. Je suis passionné de maths et d’économie et j’ai trouvé cet équilibre. Je réalise des travaux moi-même et d’autres avec des entreprises de la région que je connais bien, cela permet d’optimiser le temps de travaux. Tout cela me permet de proposer un prix juste aux locataires de l’immeuble ou du Garage ».

Des projets ?

« Je travaille toujours sur l’école La Chrysalide (collège pour adolescents en situation de handicap). Dernièrement on a aussi ouvert Cap Emploi rue de la Paix toujours dans le même esprit ».

Pourtant rien ne vous destinait à cette activité…

« Effectivement, je suis salarié d’une entreprise dans la pétrochimie à Donges. J’investis en plus, j’aime cela et je garde toujours un pied dans mon entreprise ».

Au Garage la déco est très axée… garage

« Oui, c’est la partie que je me suis gardée, je veux que l’identité de ce lieu reste attachée à un garage, son origine. Pour le reste, je fais confiance à chaque créateur pour faire vivre cet équipe-ment ». — Propos recueillis par Laurent Huou

Photo: Laurent Huou / Presse Océan
Photo: Laurent Huou / Presse Océan

Laisser un commentaire