Tangerine Dream

edgar_froese_getty

Christopher Franke | Peter Baumann | Edgar Froese 

Rubycon

est un album du groupe Tangerine Dream sorti en 1975. Comme Phaedra sorti un an plus tôt, il repose en partie sur l’utilisation du séquenceur (en l’occurrence, le module 960 du Moog modulaire), qui permet de jouer automatiquement une suite de notes en boucle et de la modifier pendant qu’elle est jouée.

De nombreux autres instruments sont également utilisés, par exemple un piano préparé, de l’orgue, du Mellotron ainsi que des VCS3 et de la guitare électrique.

Toute la musique est composée par Franke, Froese et Baumann.

1. Rubycon – Part one 17:18
2. Rubycon – Part two 17:35

Edgar Froese | Christopher Franke | Peter Baumann

Tangerine Dream

est un groupe musical allemand formé en 1967. Sa production étant au départ assez différente de ce que la jeune génération pouvait entendre dans les années 1970 et parce que ses créations ont été très diverses au fil du temps selon la composition du groupe, cette formation s’est vue attribuer un certain nombre de qualificatifs: musique planante, krautrock, rock électronique, école de Berlin, musique électronique, ambient, new age, rock progressif etc.

Caractérisée par l’usage quasi exclusif des synthétiseurs, la musique de Tangerine Dream se rattache au courant de la musique électronique ; cependant les membres du groupe sont fortement en désaccord avec l’étiquette « new age ».

Le groupe est fondé en 1967 par Edgar Froese qui étudie alors la peinture et la sculpture. Le groupe subit plusieurs changements de personnel au fil des années. Edgar Froese est le seul membre constant, jusqu’à sa mort le 20 janvier 2015 des suites d’une embolie pulmonaire . Le musicien Conrad Schnitzler ou encore le batteur et compositeur Klaus Schulze sont des membres d’une des premières formations. Les compositions du groupe les plus marquantes et influentes sont les suivantes, pour les années 1970, Edgar Froese, Christoph Franke et Peter Baumann et pour les années 1980, le trio de claviéristes Edgar Froese, Christoph Franke dit aujourd’hui Christopher Franke (parfois aussi crédité Chris Franke sur d’anciens albums) et Johannes Schmoelling.

Laisser un commentaire